FANDOM


Apparence inconnue

Les théories sont légions sur Yandere Simulator, qu'elles soient alimentées par des éléments dans le jeu, sur le site officiel ou par YandereDev lui-même.

Cette page est là pour permettre de soulever certains mystères, d'en éclaircir d'autres… voire simplement de partager des théories farfelues, du moment qu'elles soient un minimum cohérentes. Gardez toutefois à l'esprit que ces théories restent sujettes à caution, et peuvent, ou non, être confirmées dans le futur.

Par ailleurs, les théories étant par définition subjectives, il vous est possible d'intégrer de nouveaux éléments - voire votre propre version de la théorie - à celle(s) déjà existante(s). Toutefois, par respect pour les autres contributeurs, merci de ne pas supprimer une théorie, ou version de théorie, simplement parce qu'elle ne vous convainc pas. En cas de désaccord, merci de contacter l'administratrice.

L’œil droit des membres du club occulte

Tous les membres du club occulte, mis à part Oka Ruto et Shin Higaku, cachent leur œil droit par différentes manières. Supana Churu porte un cache-œil médical à l'oeil droit, sous prétexte de corriger un problème de vision. Kokuma Jutsu porte des bandages à l'œil droit, prétendant avoir été blessée par un animal. Enfin, le verre droit des lunettes de Daku Atsu est opaque, tandis que Chojo Tekina cache son œil sous une longue mèche. Toutefois, des rumeurs au sein du lycée prétendent que ces derniers mentent, voire que ces blessures seraient dues à des violences domestiques - dans le cas de Kokuma Jutsu. Le refus de Supana Churu de donner des détails sur son problème de santé renforce la suspicion - bien que pouvant simplement être du à sa timidité. Les deux autres membres sont eux soupçonnés de n'avoir qu'un oeil, ou de masquer une cicatrice à cet œil.

Le fait que toutes ces personnes fassent partie du club occulte peut nous laisser penser que ces blessures potentielles soient dûes à un incident en rapport avec l'occulte. Dans ce cas, on peut toutefois se demander pourquoi ni Oka Ruto, ni Shin Higaku ne semblent avoir de problème à leur œil droit. D'autre part, il convient de noter que d'autres personnages du jeu (comme Kokona Haruka) ont révélé avoir une vie personnelle difficile. Il est donc tout à fait possible que ces blessures soient en fait dûes à des violences domestiques, voire à d'autres causes graves (les délinquants, des yakuzas, etc).

La véritable identité des sœurs Basu

D'après les informations d'Info-chan, une rumeur court à propos des sœurs Basu, selon laquelle elles seraient toutes deux des créatures surnaturelles déguisées en élèves : Sakyu Basu serait une succube, et Inkyu Basu une vampire.

Toutefois, Info-chan semble très sceptique à cette idée. Mais selon une théorie, ces rumeurs seraient fondées.

  • Les démons existent bien dans le jeu. On peut d'ailleurs se rendre dans leur monde, et y croiser une succube - en la personne du démon de la luxure.
  • Avant sa suppression, Oka Ruto avait l'habitude d'épier les sœurs Basu, car elle est persuadée qu'elles sont bien des créatures surnaturelles. D'un côté, on pourrait mettre ce comportement sur le compte de sa crédulité vis-à-vis des rumeurs. De l'autre, c'est elle, la spécialiste de l'occulte. Il est donc possible qu'elle ait d’autres indices à leurs charges.
  • Le modèle 3D des deux sœurs viens d'un pack Unity 3D, intitulé les "succubes jumelles". Par ailleurs, en fouillant des les dossiers du jeu ("YandereSimulator_Data" > "StreamingAssets" > fichier "XML.xlsm"), on peut également voir que les noms de code pour les cheveux des deux personnages se réfèrent aussi aux succubes.
  • Les pupilles des deux sœurs sont allongées comme celle d'un chat, et non d'un humain normal. Toutefois, d'après leurs informations, elles porteraient des lentilles de contact. Reste à savoir s'il s'agit d'une supposition due au scepticisme d'Info-chan, ou d'une information vérifiée.
  • Les noms des deux jeunes filles sont assez équivoques.
    • Sakyu Basu : référence aux succubes. La Succube est un démon, prenant une apparence féminine, le plus souvent d’un être aimé et décédé, pour séduire un homme durant son sommeil, et le pousser à avoir des relations charnelles avec elle.
    • Inkyu Basu : référence aux incubes. L’Incube est un démon mâle, ayant le pouvoir de prendre des formes variées, pour abuser sexuellement des femmes endormies - il peut également s’en prendre aux hommes. Il convient toutefois de rappeler qu'Inkyu est réputée être une vampire et non une succube.

Le fantôme

Lien avec Kocho Shuyona

En 1989, il s'est passé deux événements marquants pour le lycée Akademi : le fantôme s'est faite assassiner dans les toilettes des filles du deuxième étage par Ryoba Aishi pour conquérir le cœur de son Senpai. Mais il y a également eu un autre événement : Kocho Shuyona, le directeur de l'école, est passé d'optimiste et énergique à pessimiste et cynique.

Et si ces deux événements étaient liés ? Et si la mort de la jeune fille était liée au changement d'attitude du directeur ? Mais ils doivent être suffisamment proches pour que l'autre tombe en dépression. Peut-être sont-ils de la même famille ? Peut-être que Kocho est le frère aîné du fantôme ?

Lien avec le cerisier des confessions

Nous savons que le fantôme a été assassinée dans les toilettes des filles du deuxième étage. Mais où a-t-elle pu être enterrée ? Nous savons également que Kocho était très proche de la victime, donc, en tant que directeur, il a du l'enterrer dans le lycée... et plus précisément sous le cerisier des confessions.

Il y a des preuves à cela : autrefois, le fantôme se situait à côté du cerisier des confessions. Ce serait logique si elle y était enterrée.

Dans la mise à jour du 15 mars 2017, des Lycoris Radiata ont été rajoutées sous le cerisier des confessions. Ces fleurs ont la caractéristique d'être utilisées pour rendre hommage aux morts, comme quand on dépose des fleurs au cimetière sur la tombe d'une personne décédée. Ces fleurs ont été enlevées du jeu dans la mise à jour du 1er mai 2017 car elles faisaient baisser la framerate du jeu... Et peut-être car YandereDev voulait nous cacher quelque chose...

De plus, si on vole la bague de Sakyu Basu et qu'on va sous le cerisier des confessions, on entendra une voix fantomatique dire : "...cette...bague..." Ce serait peut-être le fantôme que l'on connait, reconnaissant la bague.

Dans la théorie précédente, nous avons émis l'hypothèse comme quoi Sakyu Basu était une succube. La légende affirme qu'une succube est capable de prendre possession du corps d'une femme défunte. Sans aller jusque-là, on peut alors supposer un fort lien entre la démone et le fantôme (seule personnage féminin défunt connu).

Si le fantôme reconnait la bague, ce n'est pas pour rien. Peut-être que la bague avait autrefois appartenu à la femme défunte ?

Les motivations de Sakyu et du fantôme - si les deux personnages sont bien liés - sont assez floues. Toutefois, sachant qu'Ayano est la fille de Ryoba Aishi, la meurtrière du fantôme, que cette dernière était une de ses rivales, et que le père d'Ayano ressemblerait beaucoup à Senpai, on peut supposer quelques pistes. Le fantôme veut-elle protéger Senpai ? Se venger des Aishi ? Séduire le jeune homme (par amour ou par pure vengeance) ?

Le rôle de la Saikou Corp

De manière surprenante, la quasi-totalité des appareils électroniques du lycée - et même du jeu - semblent avoir été fabriqué par la Saikou Corp. L'entreprise a d'ailleurs été décrite - sur le site officiel du jeu - comme particulièrement puissante et influente.

L'entreprise exerce une influence particulière sur le lycée. En effet, le lycée Akademi est souvent décrit comme un établissement très riche. Par ailleurs, il est dit dans une cassette que le lycée a été conçu pour la fille de Saisho Saikou.

Plus inquiétant encore : Megami Saikou, à travers son monologue depuis l'ordinateur de la salle du conseil étudiant, semble bien connaitre Ayano, et les actes qu'elle commet - ou pourrait commettre. Par ailleurs, le père de Megami refuse d'envoyer sa fille au lycée pendant un long moment, avant de finalement la laisser y aller lors de la dernière semaine de jeu.

Quel est l'intérêt que porte la Saikou Corp à l'égard des Aishi?

D'une part, on peut se demander de quelle manière Megami (ainsi que son père, voire d'autres membres éminents de l'entreprise) connait les agissements d'Ayano. Une réponse évidente serait que la Saikou Corp contrôle la majorité des appareils électroniques du lycée, dont éventuellement des caméras cachées. Une autre possibilité serait qu'Info-chan soit une "espionne" de l'entreprise - pour une raison ou pour une autre. Ou encore, que l'entreprise ait déjà eu vent des actes de Ryoba Aishi. (Après tout, on ne connait pas à quelle période à lieu le monologue de Megami - avant ou après d'éventuels meurtres de l'héroïne. Et Ayano peut ne pas être une tueuse sanguinaire, selon les choix du joueur. Megami jugerait alors Ayano d'après les actes de sa mère.)

D'autre part, si Megami et son père connaissent les méfaits d'Ayano ou de sa mère, pourquoi ne pas les dénoncer ? On peut évidemment répondre qu'ils chercheraient justement des preuves factuelles à leur égard. Mais il pourrait y avoir une autre possibilité : dès l'arrivée de Megami au lycée, des caméras et des portiques de sécurité - on se doute, manufacturés par la Saikou Corp - seront installés pour la sécurité des élèves. Et quoi de mieux pour prouver l'efficacité de ces équipements que de coincer une criminelle. La Saikou Corp verrait alors en Ayano une sorte d'argument marketing pour leurs produits - argument d'autant plus percutant après que quelques meurtres aient lieu.

Mode Mission

Une autre théorie - liée à la précédente - serait que le mode mission serait une sorte de séquelle au mode histoire. Qu' Info-chan serait une sorte d'agent au service de la Saikou Corp, chargé de pousser de jeunes lycéens - dont Ayano - à commettre des meurtres, pour examiner leurs capacités d'assassins, pour ensuite les engager comme tueurs à gage. Ayano aurait alors été recrutée à la fin du mode Histoire.

Cette théorie comporte toutefois de grandes failles : les systèmes de sécurité de la Saikou Corp restent des obstacles durant les missions, et cela impliquerait aussi qu' Ayano ait tué - ou risqué de tuer - Megami auparavant.

Une autre possibilité serait qu' Ayano soit la tueuse à gage d'une autre entreprise, et Nemesis celle de la Saikou Corp.

Nemesis voudrait donc tuer Ayano pour faire échouer sa mission.

La Fun Girl

La FUN_GIRL est un personnage très mystérieux, puisque seul nous (en temps que joueur) avons conscience de son existence. Cependant, il se pourrait qu'elle aussi, soit un membre de la famille Saikou.

Lorsqu'elle nous parle pour la première fois, c'est après avoir modifié le fichier « fun.txt » dans la mise à jour du 8 février 2016 avec les valeurs allant de 1 à 10. À chaque lancement du jeu avec ces valeurs, un nouveau panneau de texte apparaît.

Là, elle nous explique qu'elle aurait dû avoir une place dans ce monde (le nôtre, dans la réalité du jeu), mais qu'elle n'y existe tout simplement pas.

La Fun Girl, nous explique également que dans son univers (donc différent du nôtre, de celui d'Ayano) son père à inventé de nombreuses choses, mais qu'il à créé une seule machine en plus. Son invention, apparemment révolutionnaire, allait tout changer, elle l'a d'ailleurs fait, mais d'une façon inattendue. Par excès de confiance, il a placé sa fille dans la machine (comprendre la Fun Girl) alors qu'elle n'avait été testée que sur des animaux. Cette dernière aurait alors brisée la jeune fille dans le temps et l'espace, mais en plus de cela, elle fut oubliée. Dans notre univers son père n'a qu'une seule fille (sans doute sa cadette). Elle peut tout entendre, tout voir, elle est partout sans que personne ne soit au courant de son existence.

Le discours de la jeune femme établit plusieurs choses :

  • Il y a un univers parallèle à celui d'Ayano, celui d'où provient la Fun Girl.
  • Son père est un inventeur et possède une entreprise très influente.
  • La machine qu'il a crée n'existe pas dans notre réalité.
  • L'utilisation de cette invention sur sa fille à effacé son existence de notre monde.
  • Elle a une sœur, probablement cadette.
  • La Fun Girl est partout, elle voit tout et entend tout, mais personne ne sait qu'elle a existé.

Le parallèle avec des éléments connus du jeu saute au yeux :

L'inventeur de la grande entreprise pourrait être l'inconnu que l'on voit de dos. Comme il est soupçonné d'être le père de Megami Saikou, cette dernière pourrait donc être la sœur dont la Fun Girl nous parle. Cependant, dans les mises à jour du 2 et du 26 avril 2018, le fichier "fun.txt" est de retour et son discours a changé, on nous dit que :

  • Le père de la Fun Girl n'a jamais rien inventé.
  • Son père l'a intentionnellement mise dans la machine, car elle était devenue un "obstacle".
  • Une seule personne est capable de l'entendre : la tante de Megami, sa jumelle.
  • Dans la dimension de la tante, la technologie n'a jamais existé.
  • L"accident" de la machine a été organisé pour qu'elle se mette elle-même dans cette machine.
  • La machine s'est effacée elle-même de l'histoire.
  • Les lois de la physique sont différentes et la machine ne pourra être recréée.
  • Fun Girl a avoué nous avoir menti à certains passages.

Avec ses nouvelles lignes de dialogues, on peut en conclure que la tante de Megami est la sœur jumelle de la Fun Girl. Cependant, il y a quelques incohérences entre les dialogues de 2016 et de 2018 :

  • En 2016, Fun Girl nous disait que son père était un grand inventeur. En 2018, elle dit qu'il n'a jamais rien inventé.
  • En 2016, Fun Girl nous disait qu'elle a été mise dans la machine par preuve de confiance. En 2018, elle dit que tout ça a été orchestré.
  • En 2016, elle dit que son univers était identique au nôtre, à une différence près : la machine. En 2018, elle dit que les lois de la physique des deux univers sont différentes.
  • En 2016, elle nous disait que personne ne savait qu'elle existait. En 2018, elle nous dit que seule sa jumelle peut l'entendre.
  • Pour résoudre ces incohérences, on peut présumer que la fun girl a simplement menti sur certains dialogues de 2016, de 2018 ou bien des deux à la fois, comme elle l'avait dit ci-dessus.

Si la Fun Girl voit tout et entend tout, nous pouvons supposer que la machine construite dans son univers sert à transférer la conscience humaine dans un réseau. Et comme l'entreprise Saikou est littéralement partout, elle se servirait de ce réseau comme moyen de communication.

La photo que l'on peut obtenir d'elle est également étrange. Elle est en noir et blanc et son apparence est assez effrayante. Le plus étrange reste ces quelques parties de son corps qui semble se dégrader ou se pixeliser, comme si elle n'était pas tangible.

Il se pourrait également que cet "univers parallèle" soit en réalité tous les fichiers du jeu Yandere Simulator, le contenu de l'ordinateur du joueur, le réseau Internet et téléphonique "réel", et/ou le monde "entier" réel dans lequel nous, les vrais humains, vivons. Cela peut expliquer la raison pour laquelle la Fun Girl nous apparaît quand les fichiers du jeu sont modifiées, ces fichiers n'étant pas présents dans le jeu lui-même, mais servant à le faire fonctionner. La Fun Girl aurait donc la possibilité de modifier le contenu et/ou la trame du jeu, et pourrait donc "tout voir, tout entendre", et s’ennuierait à "passer d'un monde à l'autre". Elle pourrait également communiquer avec YandereDev, le développeur lui-même.

La Fun Girl apparaît quand on change le nom de l'étudiant n°33 ou/et n°34 dans le fichier Students.json. Elle explique que c'est YandereDev qui lui a confié cette mission.

La fille du journaliste

Le journaliste est un personnage mystérieux de Yandere Simulator. Grâce aux cassettes mystérieuses, on sait qu'il est tombé en dépression en 1989, suite au scandale qu'il subît et, plus tard, la mort en couche de sa femme. On sait qu'il a eu une fille, dont son identité est inconnue - il dit lui-même ne pas en savoir beaucoup à son propos, mais nous parle de ce qu'il sait sur elle.

  • Elle rentrait chez elle avec du sang sur ses habits. Le journaliste précise qu'il ne sait pas si c'est son sang à elle, ou le sang de quelqu'un d'autre.
  • Elle a beaucoup d'argent, beaucoup pour quelqu'un de son âge. On ne sait pas d'où il vient.
  • Elle passe beaucoup de temps sur son ordinateur. Elle s'en est elle-même acheté un.

Ces deux derniers indices nous donne qu'une seule réponse : Info-chan. Elle serait donc la fille mystérieuse du journaliste.

Pour commencer, l'argent viendrait de son business basé sur l'échange d'informations et de photos de culottes. Elle est aussi connue pour passer beaucoup de temps sur des ordinateurs, on la voit notamment, dans sa salle personnelle, travailler devant un grand ordinateur, à six écrans. On peut facilement l'imaginer en train de gérer ses données, ses informations ou son argent, toute la journée. Cependant, Info-chan n'est pas du genre à se salir les mains, ce qui n'expliquerait pas le fait qu'elle rentre avec des habits ensanglantés. On sait toutefois qu'elle ressent de la haine envers Osana Najimi et souhaite qu'Ayano la tue. Elle l'aurait donc peut-être essayé de la tuer, bien que la raison soit encore inconnue.

Par ailleurs, dans une ancienne introduction, Info-chan se présentait comme la chef du club de journalisme. Bien que cet élément ait été supprimé, on pourrait y voir une allusion prématurée à un lien avec le journaliste. Elle décrivait également sa manière d'obtenir des informations (se cacher, suivre, récolter les informations), qui correspondait également aux méthodes du journaliste pour enquêter sur Ryoba Aishi. Enfin, toujours dans cette ancienne introduction, Info-chan fait allusion à une "histoire qui se répète", en observant Ayano, Senpai et Osana Najimi interagir. Elle pourrait alors faire une allusion à l'histoire des parents de Ayano - et de la défunte rivale.

Quoi qu'il en soit, cette théorie permet aussi de supposer sur les véritables attentions d'Info-chan : elle pourrait chercher à résoudre l'enquête qu'a mené son père (pour le venger, ou le narguer, ou toute autre raison).

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .